Non classéThibault Agostini “Le CCAB c’est ma seconde famille”

10 mai 20200

Après 8 saisons au CCAB Thibault  Agostini s’en va vers de nouveaux horizons pour vivre de nouvelles aventures personnelles. Il est revenu sur ces longues années à Principiano et a tenu à remercier l’ensemble des personnes qu’il a côtoyé. Bien évidemment nous sommes revenu sur cette saison achevée prématurément.

1- Alors Thibault comment se passent / se sont passés ces 2 mois de confinement ? 

Ecoute ça va, j’ai la chance de pouvoir passer ce confinement à la maison de mes parents dans le Var, ça me permet de pouvoir profiter du jardin et de la campagne alentour, avec ce beau temps c’est quand même beaucoup plus agréable que d’être enfermé dans un appartement. Ça me permet également de pouvoir passer beaucoup de temps en famille, donc ça se passe plutôt bien, il faut prendre son mal en patience.

2- Forcément la pandémie a provoqué l’arrêt prématuré de la saison, comment tu juges votre saison ? 

Forcément comme tous les basketteurs on est très déçus de pas pouvoir être allé au bout, surtout qu’on jouait bien ensemble et qu’on commençait à remonter au classement après notre mauvais départ en début de saison, vu la forme que l’on avait et la fin de saison avec quasiment aucun gros déplacement on avait les moyens d’allé chercher un top 6… L’équipe de cette saison était vraiment forte, sans aucun doute la meilleure qu’on ait jamais eu, les arrivées d’Alexis et Guillaume ont apporté une dimension supérieure au groupe, sur les derniers matchs Guillaume a vraiment été incroyable, avoir une raquette Yango-Zianveni en nationale 2 c’est quelque chose.

3- Une satisfaction ?

La victoire à Golfe-Juan forcément, ça fait toujours plaisir de remporter un match là bas sachant comment c’est compliqué, un derby a toujours une saveur particulière.

4- Il y a un à peu prêt 1 mois Maxime Zianveni qui a été nommé entraîneur à la place de Vincent Chetail, qu’en penses tu ? 

Y a eus un très bon travail de fait avec Vincent pendant 2 saisons, j’ai apprécié jouer pour lui, avec Maxime je pense que ce sera une approche un peu différente du jeu, mais il connaît vraiment le basket je suis persuadé qu’il saura très bien faire jouer l’équipe, je suis curieux de voir ce nouveau groupe évoluer. Compte tenu de la situation actuelle mon départ sera très probablement retardé à plus tard dans l’année voir début 2021 donc je serai là dans les tribunes en début de saison … j’espère qu’on me donnera de bonnes places.

5- Si ton départ est retardé, une possibilité qu’on te retrouve dans l’équipe pour effectuer une partie de la saison ?

Non je ne pense pas, j’en ai discuté avec Maxime mais je ne me sens pas de donner mon engagement et de quitter l’équipe en cours de saison, je suis pas du genre à ne pas aller au bout des choses, de plus je ne veux pas prendre la place d’un gars qui sera là pour toute la saison. Au delà de mon départ j’ai besoin de faire une pause basket pendant quelques temps.

6- Qu’est ce que tu retiens de toutes tes années au CCAB, où tu as passé 8 saisons ?

Déjà de la fierté d’avoir pu passer 8 saisons dans ce club familial, je m’y sens comme un enfant du club, jamais je n’ai pensé et n’eu l’envie de jouer dans un autre club tellement je m’y suis toujours bien sentie, je serai toujours ici chez moi… c’est ma seconde famille. J’ai jamais été le meilleur joueur sur le terrain, le meilleur scoreur ou n’importe mais je me suis toujours donné à fond pour aider l’équipe quand j’étais sur le terrain. D’avoir jouer ici ça m’a permis de pouvoir conjuguer vie professionnelle et le plaisir de jouer à un bon niveau surtout en nationale 2 plus qu’en nationale 3 ou on joue face à des équipes qui jouent très bien et d’anciens joueurs pro, c’est un plaisir d’avoir à les affronter. Moi qui n’ai jamais eus l’ambition d’être professionnel c’est ce qui me correspondait parfaitement.

Je tiens vraiment à remercier Yves et Cécile qui nous mettent toujours dans les meilleurs conditions, et surtout à tous les bénévoles qui s’occupent du club et de l’organisation des matchs parce que je sais que c’est vraiment un gros travail. Les premières saisons ici les deux dernières j’ai senti le public plus nombreux à venir nous encourager, je tiens à les remercier pour leurs encouragements et j’espère qu’ils seront toujours autant présent le samedi soir.

7- Tu as joué avec pas mal de joueurs durant ces années, quelle serait ton équipe type ? 

Ouah c’est compliqué parce que y en a eus des bons joueurs … euuh .. à la mène sans hésitation David Morabito et Julien Petiteau .. Julien on le connait, David c’était vraiment quelque chose. Poste 2 et 3 par contre c’est compliqué on a toujours eu des forts joueurs, je vais un peu tricher je vais mettre des postes 3 sur le poste 2 parce que je peux pas ne pas les mettre … allez en 2 je vais dire Alexis Racine et J-Max, mention spéciale à Alex Lefranc parce qu’à 3 points c’était violent. Poste 3 je vais prendre Thomas Mobisa et Mathias Piault, Mathias offensivement et athlétiquement c’était vraiment un sacré joueur. Poste 4 évidemment Ben Ricard sans hésitation, et Jo Galas, il faut toujours un ambianceur dans le groupe, et poste 5 évidemment Zianveni et Yango, meilleure raquette qu’on ait eu sans hésitation. Je pense qu’avec une équipe comme ça on est tranquille pour jouer en nationale 2.

Un coach ? Daniel Paquet, c’est pour lui que j’ai joué le plus longtemps puis on se connaissait déjà avant d’arriver au Cannet.

8- Dernière question, est ce qu’on peux espérer te revoir un jour sous le maillot du CCAB ? 

Possible, on verra ça à mon retour si l’envie de reprendre est là, et si on veut bien de moi surtout, mais si je dois revenir dans un club ça sera au Cannet évidemment.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

http://lecannetbasket.fr/wp-content/uploads/2019/08/Sans-titre-1.png

RÉSEAUX SOCIAUX

Rejoignez nous sur nos réseaux sociaux, Facebook et Instagram en utilisant le Hashtag #ILOVECCAB
et restez toujours connecter et à l’affût de toutes nos news sur le site même avec votre téléphone !

#ILOVECCAB