Non classéQuel kiff !

3 décembre 20190

-2 à la Ravoire, -4 à Beaujolais -2 à LyonSO… 3 rencontres perdues d’un rien après des rencontres âprement disputées, mais dans lesquelles nos joueurs n’avaient pas réussi à conclure l’affaire, les Cannetants ont toujours été dans le coup, mais toujours un petit rien qui laisse la victoire filer chez nos adversaires .. mais pas ce samedi soir ou nos joueurs ont fais preuve de caractère pour l’emporter sur un tir miraculeux d’Alexis Racine au buzzer depuis le milieu de terrain (77-74).

Pourtant avant d’en arriver à cette fantastique conclusion la bataille fût dure et accrochée, et nos protégés, emmenés ce soir de fort belle manière par Fabian Unovis habituel assistant de Vincent Chetail retenu à Paris à l’INSEP par convocation de la FFBB, n’ont pas forcément pris le chemin le plus simple pour arriver à la destination finale, un 0-8 initial en à peine 2 minutes qui force notre coach d’un soir à prendre déjà son premier temps-mort. Un temps mort bénéfique pour les coéquipiers de Petiteau qui vont lancer leur rencontre après ce faux départ et trouver des solutions face à la défense de la Pontoise, une défense très compliqué à manoeuvrer qui laisse très peu d’accès dans la raquette. Le premier quart temps est remporté par les joueurs de la Loire 19 à 24. Le Cannet est dans le match.

Dans ce second quart-temps nos joueurs vont littéralement sortir les barbelés en défense, avec de très bons apports du banc de Nicollin et Agostini notamment. L’attaque fonctionne bien avec Mobisa et Yango qui nous permettent de vite revenir à hauteur des Pontois et de même créer un premier écart en notre faveur à la mi temps pour mener ainsi 40 à 33… mais une grosse ombre au tableau avec les 3 fautes de Zianveni.

Comme confié par Benjamin Ricard après la rencontre, les troisièmes quart temps sont un problème pour notre équipe qui passe souvent au travers et n’arrive pas derrière à se relever. Dès le retour de la causerie habituelle de la mi-temps nos joueurs repartent directement dans un échauffement sérieux qui va faire beaucoup de bien tant les blanc et vert vont asphyxier les coéquipiers de Jean Claude Zapha et creuser déjà un écart plus important , + 12 après seulement 2 minutes de jeu dans ce troisième quart temps, et vite un temps mort demandé par le coach adverse. Et ce temps mort va faire beaucoup de bien à ses joueurs qui progressivement revenir dans le match et profiter des nombreuses erreurs offensives de notre équipe. Ce +12 quasi initial va fondre comme neige au soleil pour ne posséder finalement qu’une seule unité d’avance avant les 10 dernières minutes…et voir revenir les vieux démons de cette saison.

Et malheureusement ce début de dernier acte donne des sueurs froides au public de Principiano, en effet nos visiteurs du soir parviennent à passer devant et de créer un avantage significatif de 6 points à 4 minutes de la fin … mais nos joueurs fort d’une abnégation sans faille, stop défensif après stop défensif vont parvenir, une fois de plus, à revenir à hauteur et même à passer devant et mener de 4 points à 8.9 secondes de la fin du match, temps mort pour le PUB pour trouver un moyen de scorer rapidemennt, chose faite avec un système parfaitement dessiner qui permet à Zapha de revenir à seulement deux points en moins d’une seconde. Re temps mort pour Unovis , et Yango qui ira sur la ligne à 5.1 secondes de la fin, 1/2 , +3 pour le CCAB et un temps mort pour Pontoise… La tension à son comble , et quasiment au buzzer de la rencontre le capitaine Stephane Néri envoit un trois points un bon mètre derrière la ligne pour envoyer les deux équipes en prolongation… un nouveau match commence, sans capitaine Petiteau également, renvoyé sur le banc pour 5 fautes, contraint d’observer ces 5 minutes supplémentaires depuis la touche… 69 partout après 40 minutes !

Une prolongation très tendue, ou chacune des deux équipes ne trouve la solution pour trouver le chemin du panier .. Puisque jusqu’à à peine 5 secondes de la fin de cette prolongation le score n’est. que 73 à 76 en faveur des Pontois… et c’est à ce moment que Monsieur Alexis Racine va enfiler la cape du héros d’une histoire digne de l’Iliade. Le premier acte de ce comte se passe sur la ligne des lancers francs, 5.0 secondes de la fin.. -3 et 3 lancers à venir pour le numéro 77 … les 3 trouvent leur cible. Temps mort coach Vial. Remise en jeu en zone avant, le système dessiné amène à un tir bien défendu par Ricard et Racine.. alors contré par les mains de Ricard ou par la mousse du plexi on ne le sait pas.. ce que l’on sait par contre c’est que le rebond tombe dans les mains de Racine et .. et.. au buzzer envoit une prière … une prière dans un silence de cathédrale qui met une éternité à descendre qui tombe finalement dans le cercle … explosion de joie à Principiano, le CCAB remporte cette folle partie sur le score de 79 à 76. Racine véritable héro de cette fin de rencontre puisqu’il aura marqué 14 des 17 derniers points de son équipe !

Les superlatifs pour qualifier cette incroyable victoire ne manquent pas, au delà du simple bienfait indéniable sur le plan comptable, cette victoire va regonfler le moral des troupes qui premièrement leur montre qu’ils sont capable de rivaliser avec la manière avec le haut de tableau et sans complexe, et surtout se prouver à eux même qu’ils sont capable de revenir malgré une situation bien mal embarqué et qu’un match, preuve est faite, se joue jusqu’à l’ultime seconde ! Bravo à toute l’équipe pour cette victoire .. passée l’ivresse de la victoire il faut se remettre au boulot au plus vite et repartir au combat ce samedi pour un cours déplacement pour allé affronter le SMUC à Marseille !

Allez Le Cannet !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

http://lecannetbasket.fr/wp-content/uploads/2019/08/Sans-titre-1.png

RÉSEAUX SOCIAUX

Rejoignez nous sur nos réseaux sociaux, Facebook et Instagram en utilisant le Hashtag #ILOVECCAB
et restez toujours connecter et à l’affût de toutes nos news sur le site même avec votre téléphone !

#ILOVECCAB